Comment l’Afrique fait face au coronavirus

1
126

Coronavirus : une nouvelle épidémie mondiale

Le monde est confronté actuellement à une épidémie de pneumonie virale qui fait peur et préoccupe tous les spécialistes de la santé.  En fait, il s’agit du coronavirus, une maladie qui se manifeste par une toux aigue et des difficultés respiratoires. Elle est contagieuse et s’est manifestée pour la première fois dans la ville de Wuhan en Chine.  En ce jour du 29 janvier, il y a déjà 132 cas de décès confirmés en chine et 6057 infections. Sur ce, l’épidémie dépasse de loin le cas du SRAS de 2002-2003, qui avait fait 5327 infections. En outre, cette épidémie a déjà contaminé plus de 2700 personnes dans le monde. C’est pourquoi, nous allons voir comment l’Afrique fait face au coronavirus.

À lire aussi : Coronavirus : les pays africains en alerte

Comment l’Afrique fait face au coronavirus
Coronavirus

La lutte contre le coronavirus en Afrique

L’Afrique est depuis plusieurs décennies, un partenaire économique privilégié de la Chine.  Les échanges économiques entre la chine et l’Afrique, ont augmenté de 2,2% en 2019. C’est ainsi que le volume d’affaires a atteint 208 milliards de dollars. Par ailleurs, il y a eu surtout, un flux migratoire de visiteurs chinois en Afrique. Ainsi,  121 millions de chinois ont séjourné en 2017 sur le continent, contre seulement 31 millions en 2005. Une croissance touristique qui montre l’importance qu’accorde les chinois en ’Afrique. Par conséquent, une épidémie provenant de la chine, serait alors un danger pour le continent. Face à ce nouveau drame sanitaire, certains pays africains s’apprêtent à lutter efficacement contre l’épidémie.

La psychose gagne les pays africains et des mesures appropriées ont été adoptées dans les principaux aéroports internationaux africains. En Ethiopie, Kenya, Maroc, Egypte, Afrique du Sud, Côte d'Ivoire, Sénégal, Lagos, les débarquements sont encadrés selon les normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les autorités aéroportuaires ont mis en place des salles de quarantaine pour les voyageurs suspects. les passagers en provenance de l’Asie sont  soumis à des interrogations. Dans ces cas ci, on veut savoir par exemple où sont-ils allés en Asie, leurs rencontres, s’ils ont développés certaines symptômes liés à la pneumonie virale. À l’aéroport Blaise Diagne de Dakar,  une caméra thermique est placée au pied des escaliers roulants. Elle permet de détecter la fièvre. En fait, si l’écran  laisse apparaitre une coloration rouge, cela veut dire que la personne a une température supérieure ou égale à 38°. Par conséquent, cette personne sera placée en quarantaine.

Des dispositions adéquates face au coronavirus

En Ethiopie, à l'aéroport Bole, d'Addis-Abeba, tout le monde est « screené », c'est-à-dire que l’on prend la température des gens qui débarquent. Par ailleurs à l’aéroport de Dakar, il y a un numéro vert disponible pour signaler tout cas urgent. D’autre part, le Centre africain de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), une agence technique attachée à l’Union Africaine (UA) est déjà en service. C’est ainsi, que son directeur John Nkengasong, reconnait qu’il soit fort possible qu’il ait des cas sur le continent : « il est impensable que le continent soit le seul épargné ».  Par ailleurs, il déplore certaines défaillances techniques sur le continent, comme par exemple le manque de kits de diagnostic. Toutefois, sa structure travaille déjà avec l’OMS pour assurer rapidement un meilleur ravitaillement en Afrique.

Comment l’Afrique fait face au coronavirus
Personnes infectées suivant un traitement

Mesures préventives directes

Presque tous les états africains à travers leurs ministres de santé, ont commencé des campagnes de sensibilisation et de prévention. Comme par exemple se laver les mains correctement. Cela signifie, faire mousser un bon savon antibactérien pendant au moins 15 seconde et se rincer correctement. En plus, ne pas oublier surtout de se laver les mains aux moments appropriés. C’est-à-dire après avoir toussé ou éternué, il faut se rappeler de laver ses mains avant de toucher son visage ou de manger.

À lire aussi : Faut-il porter un masque pour se protéger du coronavirus ?

En tout cas, l’Afrique est prête, car beaucoup de pays ont été confrontés par le passé avec l’émergence Ebola.  Ainsi, la lutte et la prévention à cette nouvelle épidémie est un peu du déjà-vu en Afrique.  Peut-être, la difficulté majeure pourrait venir sur la disponibilité en temps réel des soins pour le traitement. Parce que la pneumonie virale se soigne et les chiffres montrent que, le taux de mortalité n’atteint que 4% de personnes affectées.

Sabrina Pacioli - UCCADIA

La rédaction de UCCADIA vous suggère la lecture de ces articles.

 1 - La corruption au Cameroun

2 - Angélique Kidjo remporte un prix  aux Grammy Awards  2020

3 - Cameroun : Madame le Sous-Préfet gifle un enseignant

4 - La femme la plus riche d’Afrique accusée de corruption

5 - Burundi : Pierre Nkurunziza laisse le pouvoir

 

 

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire!
Entrer votre nom ici